Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte
La route en hiver

La gestion du trafic en situation limite dépassée

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 21 novembre 2016

Vous pouvez consulter les conditions de conduite hivernales actuelles.

Le but premier des traitements appliqués est de maintenir le plus longtemps possible des conditions acceptables de circulation. Le trafic est même l’un des éléments du traitement, notamment pour le brassage du sel sur la chaussée.

Dans des situations limites, non habituelles pour la zone, il arrive cependant que le trafic doive être stoppé de manière maîtrisée avant qu’une situation de blocage accidentelle ne survienne.

Pourquoi arrêter la circulation des poids-lourds ?

Plus encore que les autres véhicules, les poids lourds sont affectés par les conditions hivernales difficiles. Sur route enneigée ou verglacée, ils sont en effet immédiatement pénalisés en raison de leur masse, de leur encombrement et de leur système de propulsion.

Lors de chutes de neige ou de pluies verglaçantes, un poids-lourd peut être bloqué en pleine voie, voire même s’immobiliser en travers de la chaussée. Le dépannage s’avère alors extrêmement délicat et ce camion peut ainsi bloquer toute la circulation. Les engins de traitement ne pouvant plus circuler eux non plus, le traitement s’interrompt !

Afin d’éviter ce blocage accidentel, il est préférable de stopper la circulation des poids-lourds à des endroits bien identifiés, où les secours et le ravitaillement peuvent s’organiser facilement. Ces zones de stockages peuvent être assez éloignées de l’événement lui-mêmen afin de répartir les poids-lourds.

Neufs zones de stockages sont définies sur le réseau de la DIR Centre-Ouest, leurs capacités vont de 125 à 400 poids-lourds.